Peinture naturelle, le point sur les idées reçues

« Plus chères, peu couvrantes, ne tiennent pas, peu de choix de coloris, … » sont des idées reçues qui reviennent souvent quand il s’agit de peintures naturelles. Voyons ce qu’il en est réellement.

 

« La peinture naturelle est plus chère qu’une peinture conventionnelle »

Voilà une idée qui revient systématiquement, j’ai trouvé pour vous, ce tableau, constat résultant d’une étude réalisée par le magasine ecoconso.

À rendement égal, une peinture naturelle n’est pas nécessairement plus chère qu’une peinture plus conventionnelle (surtout comparée à une peinture de marque !).
Pour une peinture murale blanche, voici quelques prix indicatifs au m² et par couche :

peinture acrylique de marque :
1,80 €
peinture latex de marque :
1,17 €
peinture écologique de marque :
1,26 €
peinture à l’argile prête à l’emploi :
1,25 €
peinture à l’argile à mélanger soi-même :
0,84 €
peinture à la chaux prête à l’emploi :
1,95 €
peinture à la chaux aérienne à mélanger soi-même :
0,10 €
(prix 2014)

Une peinture naturelle est économe de deux manières : elle a un excellent rendement à la superficie et l’imprégnation des supports en profondeur lui assure un vieillissement différent. Au lieu de s’écailler, elle s’use de manière imperceptible, si bien qu’au moment de la rafraîchir, un léger ponçage suffit pour préparer la surface. Des travaux de décapage pénibles ne sont donc pas nécessaires.

« Elle ne couvre pas aussi bien »

Evidemment, la meilleure façon de se convaincre que cette idée n’a aucune raison d’être, est de tester nos produits  🙂
Les peintures naturelles  ont une qualité de rendu égale à celle de la peinture classique. Elles sont résistantes au temps et aux UV. Comme pour une peinture conventionnelle, la peinture naturelle s’applique généralement en 2 couches. Cela va dépendre du support, ainsi sur du plâtre, par exemple, qui est poreux, il peut s’avérer nécessaire d’appliquer 1 sous-couche et 2 couches de finitions.
La teinte choisie aura également un rôle à jouer dans le nombre de couche, pour un rouge vif ou un magenta, il conviendra de commencer par une sous couche grise pour une meilleure opacité.

« Elle ne tient pas aussi bien »

Comme si bien expliqué plus haut, par ecoconso, la peinture bio ne reste pas qu’en surface, elle imprègne les supports en profondeur et résiste donc beaucoup plus à l’usure et au vieillissement. Elle laisse respirer les murs et ne s’écaille pas.

« Peu de coloris disponibles »

Vraiment!!!!!!

Nuancier peintures naturelles

Nous teintons vos peintures en magasin, ce qui laisse un choix de plus de 3000 coloris.

Vous n’avez donc plus de craintes à avoir.
Faire le choix de la peinture naturelle, c’est faire un choix pour la santé et le bien-être de soi et de sa famille.
C’est aussi choisir le respect de l’environnement.
Et vous savez désormais que c’est un choix de qualité qui vous donnera une entière satisfaction.

Virginie