Un habitat au top! Oui, mais…lequel?

Habitat durable, écologique, passif, bioclimatique, autonome, tant de qualificatifs, mais de quoi s’agit-il exactement?

L’habitat durable

habitat durable

La notion de durable intègre plusieurs critères:

  • Une construction durable, limitera au mieux ses impacts sur l’environnement tout au long de sa vie. Elle favorise les matériaux et les ressources renouvelables. Elle tient compte des déchets, de sa consommation d’eau et de son impact énergétique ( l’énergie grise), mais aussi de son impact sur la faune et la flore.
  • Elle prend soin d‘utiliser des ressources locales et prend ainsi une dimension économique. Elle favorisera les produits issus du commerce équitable et aura alors une dimension sociale.
  • Elle assure le confort et la santé des occupants, en évitant les matériaux qui pourraient être néfastes pour la santé.

L’habitat durable est donc un habitat écologique en soi, qui tend également vers l’autonomie des énergies, mais aussi alimentaire.

L’habitat passif

habitat écologique

Il s’agit d’une construction à laquelle un soin particulier a été apporté à l’isolation. Il ne nécessite pas d’apport de chauffage et il reste frais et agréable l’été.

La chaleur dégagée à l’intérieur par les habitants,les appareils électriques et le soleil, suffisent à combler le besoin en chauffage.

L’habitat passif n’est pas forcément un habitat écologique. Certes, si il diminue fortement les dépenses énergétiques, les matériaux et l’isolation utilisés ne sont pas toujours naturels.

L’habitat bioclimatique

Habitat écologique

C’est grâce à son architecture, son orientation et son intégration à son environnement qu’il puise son énergie. Chaque maison sera unique en fonction de plusieurs critères environnementaux et climatiques.

On ne retrouve généralement pas de système de chauffage. De grandes ouvertures au sud capte l’énergie naturelle et la stocke pour mieux la répartir dans l’ensemble de la maison.

Les matériaux utilisés sont choisis écologiques, cela dans le soucis de garder un lieu de vie sain et qui respire.

L’habitat autonome

habitat autonome

Un habitat est autonome s’il ne dépend pas d’approvisionnements extérieurs. Il n’est donc pas relié au réseau d’ eau et électrique. Il peut être totalement ou partiellement autonome.

Outre  le soin apporté à l’isolation, la maison combine plusieurs techniques de récupération de l’énergie gratuite, panneaux solaire et éolienne, chauffage par le sol et pompes à chaleur. De quoi combler les besoins en chauffage, électricité et cuisson de la famille.

En ce qui concerne les besoins en eaux, la maison autonome est dotée d’un système de récupération et de filtration des eaux de pluie. C’est aussi une maison qui respecte l’environnement par le choix des matériaux. Comme elle tire sa force de l’énergie de la nature, la philosophie est de respecter celle-ci. Des actions, sont d’ailleurs généralement mis en place par les habitants, tel que le traitement des déchets et la limitation de ceux-ci.

L’habitat écologique

habitat ecologique

Son but est de minimiser son impact sur l’environnement et ce, tout au long de son cycle de vie, de sa construction à sa destruction. L’utilisation d’écomatériaux, à faible empreinte carbone se retrouve dans chaque élément de sa construction.

Grâce à une bonne isolation, les maisons écologiques sont également conçues pour permettre de réaliser des économies énergétiques.

La qualité de l’air intérieur étant de plus en plus pollué, il est important de faire de bons choix en matière de matériaux. C’est une question de santé et de bien être.

Si l’on devait établir une conclusion, de ces différents types d’habitats, l’habitat durable est celui qui réunit l’écoconstruction, l’économie locale, il est une véritable philosophie de vie. Malheureusement, le terme durable est trop souvent utilisé à mauvais escient, à des fins de greenwashing.

Ecobati Tournai vous aidera volontiers dans vos démarches vers un habitat qui vous ressemble.

Virginie