Comment isoler son van

Pour une isolation d’un van aussi bien en hiver qu’en été, deux matériaux naturels sont relativement efficace.
Le liège et le chanvre

Nous vous conseillons de remplir les surfaces creuses des parois avec de l’isolant en vrac, comme la jute de remplissage, la laine de mouton ou le chanvre, pour couper les ponts thermiques et gagner un maximum de place pour l’isolation posée sur les parois.

Sur les parois, vous pouvez coller des plaques de liège expansé de 1 cm ou 2 cm sur les surfaces planes avec quelques points de colle High Tack ou Matgreen
Ce sont des plaques de 100mm x 50mm à bord droit.

Le liège, dans ce cas, va aider à couper les ponts thermiques et empêcher ainsi la condensation
Il aura également un rôle acoustique, aussi bien pour les bruits venant de l’extérieur que pour les bruits venant de l’intérieur.
Le liège a de nombreuses qualités: imputrescible, 100% naturel, recyclable, sain et pérenne dans le temps.
Au vu de sa masse volumique importante, il offre un meilleur confort thermique en été.
Nous veillons toutes fois à l’utiliser minutieusement pour ainsi limiter le risque de surcharge du van.

Aussitôt que les creux sont remplis et que le liège est collé, on peut venir insérer des panneaux de chanvre de 45 mm ou de 60 mm, selon l’épaisseur disponible entre les montants des parois du véhicule existants. S’il n’y a pas de montants, il faut les créer avec un lattage 24×38 vissé à la paroi.

Le chanvre est un excellent isolant, car il est peu sensible à l’humidité et dans un fourgon, endroit exigu et étanche, l’humidité à tendance à vite se concentrer.
D’où l’importance de la capacité hygrovariable du chanvre. En plus, il n’attire pas les rongeurs car il n’est pas consommable par ceux-ci, ce qui permet de régler un des problèmes les plus courants dans le camping.

Pour terminer, une fois l’isolant en chanvre placé sur les parois, il est important de procéder à l’étanchéité à l’air, en posant un frein-vapeur variable (Thermofloc ou Intello Plus), qui va permettre de réguler l’humidité dans l’isolant. Les bandes du frein-vapeur doivent se chevaucher d’environ 8 à 10 cm et sont maintenues à l’aide d’un tape Thermofloc ou Vana
Sur le périmètre, les bandes sont collées aux parois et au sol à l’aide soit de la colle Thermofloc, soit du tape double-face Duplex de Proclima.
Par-dessus le frein-vapeur, on conseille généralement de placer un lattage, tous les 40 cm, pour tout maintenir en place.
Pour la finition des parois et du plafond, différentes solutions existent, comme du lambris ou des panneaux de placage fin, mais ce qui importe quand vous choisissez votre finition, c’est de tenir compte du poids ainsi que des mouvements importants du véhicule.
Pour l’isolation du sol, le plus simple consisterait à placer du liège en 1 cm ou 2 cm directement sur la tôle, ou si elle est trop ondulée ou irrégulière de déverser des granules de liège expansé ou d’isolation Fermacell avant de placer l’isolant en liège par-dessus.
Sur l’isolant rigide, le plus efficace est de placer un plancher flottant Wise en liège ou des dalles à coller en liège de 4 mm. Ceux-ci permettent d’allier finition, résistance et isolation.

Pour une finition de sol peu coûteuse, on peut utiliser de l’OSB en 12 mm, huilé ou vernis, mais la pose de plaques OSB augmente le poids et l’épaisseur.

Pour en savoir plus sur un de nos partenaires:
https://levanmigrateur.com/savoir-lisolation-dun-fourgon/

Contactez-nous par mail à tournai@ecobati.be ou par téléphone +32 69 49 50 90

Bonne route 🐞